Anglais Francais Italien


AMALGAMES DENTAIRES

L’ Amalgame dentaire contient 50% de Mercure.

C’est cette présence massive de Mercure qui le rend si toxique, même si de nombreux porteurs ne présentent pas de symptômes. Les sensibilités individuelles, en effet, sont telles que nous réagissons différemment à toutes les agressions : nous avons vu des victimes du tabac à 29 ans alors que d’autres fument sans mal jusqu’à plus de 80 années !

Dès son apparition, au début des années 1830 , aux Etats Unis , il souleva des polémiques à cause de son Mercure, bien connu des populations pour les ravages occasionnés sur les individus et sur l’environnement par son utilisation par les chercheurs d’or dans les techniques de l’ »orpaillage » . Il s’agit d’exploiter l’affinité du mercure pour l’or afin de transformer les paillettes en pépites .Cet usage, toujours présent au Brésil et en Guyane française, est régulièrement dénoncé sur »Arte » et dans la presse locale.

De nombreux procès ont émaillé la longue « guerre des plombages ». Ils ont été souvent gagnés par les plaignants et ce, dans tous les pays développés. Les démonstrations les plus spectaculaires de la toxicité du Mercure dentaire ont été administrées en Allemagne à Tübingen et à Kiel. Elles utilisent des techniques mathématiques de statistiques totalement irréfutables. Malgré cela, un seul pays européen a oser avouer l’erreur et assumer la prise en charge des conséquences de cette tromperie. Il s’agit de la Suède dont le gouvernement a avoué : « Nous nous sommes trompés ».

Les autres gouvernements ont continué à observer un silence assourdissant ou à soutenir que les amalgames dentaires ne sont pas dangereux, que le Mercure contenu est parfaitement stable (en contradiction flagrante avec les études effectuées dans le monde entier), ou encore que le Mercure des Amalgames n’a rien à voir avec le Mercure ordinaire !

Ces contre-vérités étaient seulement destinées à fuir leurs responsabilités et à ne rien payer !

Si le Mercure dentaire est souvent présent dans des maladies « bénignes »  comme la fatigue chronique et les tendances suicidaires, on le trouve fréquemment à l’origines de maladies « Auto-immunes » comme la Sclérose en Plaques, les différents Lupus La Polyarthrite Rhumatoïde , le Syndrôme de Gougerot- Sjögren etc…etc…

En cas de présence d’amalgames dentaires on peut procéder à une estimation du niveau de l’intoxication mercurielle à l’aide de :

- Un examen clinique 

Dans la bouche :

potentiels électriques (vecteurs d’ions métalliques)
aspect des gencives
recherches de taches dans le palais et sur les
muqueuses

Dans l’iris :

taches brunâtres
Gérotoxon
trame lâche

Sur les ongles :

Taches blanches
Striures
Lunules

- Un examen biologique

La recherche du mercure s’étant avéré aléatoire dans le sang et l’urine nous ne faisons plus que des dosages dans les selles, la salive et les cheveux.

Si la recherche est positive et les symptômes présents on entreprendra la chélation (l’élimination )du Mercure ;

En plus de trois décennies, nous avons mis au point des chélateurs efficaces ( vérifié par un Laboratoire spécialisé, situé en Allemagne ). Ces produits ( disponibles en Belgique auprès du CPME ) ne chélatent que les métaux toxiques appelés « métaux lourds » : Mercure, Plomb, Cadmium. Ceci les distingue d’autres, comme le DMPS, l’EDTA ou le DMSA, pouvant entraîner des pathologies lourdes.

Si l’on doit déposer les Amalgames il faudra :

-       être couverts par un chélateur
-       protéger son patient avec un masque au charbon actif
-       utiliser une digue ou une canule suédoise «  Clean up « 
-       ventiler le cabinet à ventilation forcée
-       utiliser le protocole de dépose suédois

Les matériaux de substitution se résument à la céramique « basse fusion » , à taux d’usure identique à la dent (fondamental ! ) et aux alliages précieux , les mieux tolérés par l’organisme.

Les techniques utilisées (comme les inlays) sont si fiables que les dépenses sont largement amorties avec le temps !

Comme d’habitude, un régime alimentaire spécifique de la chélation du Mercure dentaire et prenant en compte la morphologie et la physiologie de la personne sera mis en place. Le suivi comprendra toutes les techniques des Médecines Naturelle :

Le rétablissement est au bout du chemin !!!




Bernard Montain