Anglais Francais Italien


Articles de presse et publications

 

 



Le 20/09/2012

LA SCLEROSE EN PLAQUES : QUELS ESPOIRS ?

 

1° ) LES TRAITEMENTS CHIMIQUES :

Les bolus de corticoïdes :

Il s'agit d'injections d'anti-inflammatoires : Prednisone (Cortancyl ) , Méthylprednisolone

( Solu - médrol ) ..., avec tous les effets secondaires et indésirable , bien décrits dans le

Dictionnaire VIDAL et le “ Dictionnaire critique des médicaments “

Modification du métabolisme du sucre :

Ils augmentent la glycémie et la résistance insulinique pouvant révéler un diabète inaperçu .

Les graisses sont mobilisées et redistribuées dans l'organisme , ce qui aboutit au faciès

lunaire , au cou de buffle et à la bosse de bison !, On observe souvent une hypertension, au

niveau de l'immunité , les corticoïdes s'opposent à la formation des anticorps , défenseurs

de l'organisme , retardent la cicatrisation des plaies , exposent à toutes les infections

et modifient les mouvements du calcium entrainant l'ostéoporose !

Les traitements prolongés peuvent provoquer des oedèmes , une importante prise de poids.

Chez la femme jeune , le syndrôme de Cushing peut apparaître , avec son obésité de la face,

du cou et du tronc une hypertension artérielle , une grande fatigue et une nette insuffisance

génitale .

On observe également de fréquents troubles psychique à l'arrêt du traitement .

Les Interférons

L'autre grande catégorie de médicaments , est celle des produits immunodépresseurs : les

interférons : Avonex , Rebif , Betaféron , comme le Natalizumab du petit dernier arrivé sur

le marché et porteur de tant d'espoirs ( décus ): Le Tysabri

La définition du Garnier Delamare (“ Dictionnaire des termes de Médecine “ ) concernant le

médicament immunodépresseur ou immunosuppresseur est intéressant :

“Qui supprime ou réduit les réactions immunologiques spécifiques de l'organisme contre un

antigène , en bloquant le système de défense immunitaire humoral ou cellulaire de cet

organisme ...“

L'organisme de la personne ayant reçu le traitement immunodépresseur ou

immunosuppresseur est donc sans défense ou peu défendu et accessible à toutes les

maladies possibles et imaginables !

Pour le dictionnaire Vidal , les “ les effets indésirables “ ( termes ô combien élégants ) des

interférons ne sont pas du tout négligeables . Voyez plutôt :

Système nerveux : dépressions , hypertonies , anxiété , convulsions , instabilité

émotionnelle ,confusion mentale ,dépersonnalisation . ...

Système endocrinien : hyperthyroïdie, hypothyroïdie affections thyroïdiennes

Système cardiaque : tachycardie , palpitations , cardiomyopathies ,

Vaisseaux : hypertension ,

Voies aériennes : dyspnée, bronchospasmes ,

Foie : hépatites

Système digestif : vomissements, nausées , pancréatite,

Système locomoteur : myalgies ,

Peau et tissus sous-cutanés: urticaires , prurits, Erythèmes , alopécies ,

Système reproducteur: troubles de la menstruation ,

Troubles généraux et locaux , au niveau du site d'injection :fièvre , frissons , céphalées ,

myalgies , sueurs et malaises :syndrôme pseudo-grippal ; Douleurs , inflammations ,

nécroses , oedèmes , décoloration , hypersensibilité du site d'injection .

Utiliser ces médicaments chimiques revient presque à remplacer la Peste par le Choléra !

2°) LES TRAITEMESNTS NATURELS :

Ce sont bien les seuls porteurs d'espoirs !

La Naturothérapie représente la seule médecine hippocratique .

Elle s'appuie sur le seul élément qui permette la guérison : La cause . Elle est parfaitement

conforme au premier principe hippocratique : “ Cherchez les causes ( et les causes des

causes )“ Elle est également conforme au second principe : “ D'abord ne pas nuire “ . On est

loin des maladies entrainées par les anti-inflammatoires et les interférons : Aucun effet

secondaire !

Dans le cas de la Sclérose en plaques , nous nous appuyons essentiellement sur la recherche

des intoxications métalliques , responsables de perturbations immunologiques pouvant

entrainer nombre de maladies immunitaires et auto-immunes , dont la Sclérose en plaques .

Les métaux en cause sont :

Le Mercure des vaccins et des amalgames dentaires , ,

L'Aluminium des vaccins et des eaux des villes

Le Cadmium contenu dans le tabac ( tabagisme actif ou tabagisme passif ) et l'eau des villes ,

L'Etain des amalgames dentaires

Le Nickel, le Chrome et le Cobalt de certaines prothèses dentaires

Le Cuivre de certains traitements phyto-sanitaires

Le Plomb de certaines conduites d'eau , de certaines peintures et des traitements phyto-

sanitaires

L'Argent des amalgames dentaires .

Ces recherches se font sur 3 supports : les selles , la salive et les cheveux . Ce trépied a été

mis au point après de nombreux tâtonnements sur les dosages à partir du sang et de l'urine

.Nous procédons ainsi et avec succès depuis une bonne trentaine d'années .

Le traitement s'appuie sur des remèdes naturels mis au point sur plus de trois décennies

en particulier sur un complexe décontaminant et chélateur des métaux .

A ce propos , nous voudrions faire une mise en garde solennelle contre les chélateurs

chimiques : EDTA , DMSA et surtout DMPS , que certains emploient inconsciemment , sans

tenir compte de l'expérience du Pr Daunderer , de Munich , chez lequel certains patients ,

porteurs de 5, 9 ou plus amalgames décédaient . J'en possède plusieurs photos le prouvant !

En fonction des chiffres indiqués par le laboratoire , nous conseillons également des produits

naturels pour apporter de l'aide au Foie , mis à très forte contribution lors de la

décontamination métallique .

Nous conseillons également un produit agissant sur les plaques du cerveau et/ou de la

moelle épinière.

D'autres produits naturels seront prescrits pour améliorer l'état du patient .

Enfin , un régime alimentaire largement inspiré de celui du Dr Kousmine sera indiqué dans

tous les cas de figure .

Contrairement à ce que nous voyons trop souvent , le résultat de la décontamination

métallique devra être contrôlé par le même laboratoire qui avait mesuré l'intoxication . Sans

contrôle , rien n'est , en effet sérieux .

Si les métaux dentaires sont en cause , leur dépose s'impose ,mais ici encore la plus grande

prudence est de mise .Les dentistes français ne sont , en effet pas formés à l'enlèvement

sécurisé des amalgames . J'en ai déjà vu sept atteints de SEP : Selon mon expérience de près

de 50 ans d'exercice , Cela signifie qu'environ 700 de leurs patients ont atteints de la même

maladie ( voir le site www. bernardmontain.net , cliquez sur : “Plombages dentaires“ et

“DMPS“ .)

 

Les chiffres du labo indiquent , dans 8 cas sur 10 , une baisse considérable de la pollution

métallique : Les symptômes de la SEP , suivent très généralement le même chemin , et

pour ne plus revenir !

 

 

 

 


Bernard Montain